Afrique du sud – partie 1 – Pilanesberg park

Afrique du sud – partie 1 – Pilanesberg park

Après plusieurs nuits mouvementées, nous voilà au jour J, celui du grand départ, le 15 juillet 2017.

Nous partons pour l’aéroport accompagnés de claire, la sœur de pierre, tommy son mari, Eléna leur fille et Michel le père de pierre.

A l’aéroport nous retrouvons ma touf (toujours là dans les grands moments) et son mari Bruno.

Un café et des « au revoir » émouvants et voici l’heure d’embarquer sur notre A380 (coucou tonton Brice) direction Dubaï puis Johannesburg.

 

Les vols se déroulent plutôt bien. On appréhendait les réactions de « Margaux l’indomptable » et son sommeil si merdique, finalement tout s’est bien passé. Nous avons malgré tout peu dormi Pierre et moi sur ces 2 vols et nous nous retrouvons à l’arrivée assez fatigués.

Mais pas le temps de se poser ! Nous passons les contrôles à la douane, récupérons nos bagages et notre voiture de location, qui n’aura qu’un seul siège auto, puis nous filons non sans mal, crevés et roulant à gauche, vers Pretoria.

Que dire de Pretoria ? Nous n’avons pas trop aimé. Est-ce la fatigue ? Le stress ? Le manque de temps passé dans cette ville ?

Nous avons tenté une petite sortie à pied, pour aller dans un parc avec les enfants. Mais mon légendaire sens de l’orientation nous a perdu dans les rue les moins avenantes de Pretoria. Disons que l’on voit et l’on ressent la pauvreté à tous les coins de rues, des personnes que l’on croise ci et là, aux étals des superettes avec peu de produits et très peu achalandés. Je vous rassure ce n’est pas non plus le tiers monde et il existe de grands Mall avec pleins de boutiques. Toutefois, on se faisait dévisager avec l’air de dire « mais qu’est-ce que vous foutez là, les touristes ? !! ». Les seuls blancs dans les rues à des kilomètres à la ronde c’était nous. On a pu ressentir ce que n’importe quelle personne de couleur peut ressentir lorsqu’elle se fait dévisager par des blancs, c’est assez dérangeant et ça fait bien réfléchir !

Bref, nous sommes donc restés dans à l’hôtel et en avons profité pour récupérer : une sieste de 3 heures suivie d’une nuit de 12 heures, et nous revoilà d’attaque vers les routes du Pilanesberg National Park.

Première conduite à gauche pour moi, premiers paysages des plaines d’Afrique à perte de vue, on en prend plein les yeux !

Arrivés à destination, le Kwa Maritane Bush Lodge est magnifique. On ouvre les fenêtres de notre chambre, et on a une vue directe sur les gnous et les impalas. Le kiff.

On réserve le game drive du lendemain et on se promène.

Le lendemain 8h00 : départ pour le game drive. Il fait froid, très froid. On a beau être équipés, ça caille sévère jusqu’à ce que le soleil se lève. En plus pierre a choppé une angine et a passé une nuit de merde. Ça promet ! On roule un moment sans rien voir, et le premier spot où l’on s’arrête est une petite étendue d’eau où l’on aperçoit plusieurs hippopotames. Il y a 2 bébés. On trouve ça génial, ils ne sont qu’à quelques mètres. On prend le temps de les observer mais personne d’entre nous n’avait vu, tapis dans les hautes herbes, les quatre lionnes et le jeunes lion qui bondissent d’un coup pour attaquer la famille hippo ! Waouw, on est littéralement dans les documentaires de Nat Géo Wild !

Les petits hippos se jettent à l’eau, les adultes attaquent les lions, et finalement le mâle dominant joue les cadors devant la horde de félins. Bon, disons qu’il faisait bien le poids face à eux et il faut d’ailleurs savoir que les hippos sont hyper agressifs, et envers qui que ce soit. En Afrique du sud, derrière le moustique, l’hippopotame est l’animal qui tue le plus de gens chaque année. Finalement on était bien de l’autre côté de notre étendue d’eau…

On reste un peu sur place, et on aperçoit un peu plus haut des zèbres dans les hautes herbes. Les lionnes aussi les avaient vu et l’une d’elle se met en chasse du troupeau. Elle reviendra bredouille mais nous avons fait le plein d’images grandioses. Nous verrons ensuite : éléphants, impalas, phacochères, koudous, girafes, eland (grosse antilope) gnous et une famille de lions avec 3 lionceaux et un beau grand mâle.

Deux chasses en un quart d’heure et beaucoup d’animaux observés, nous avons été gâtés, et même le ranger nous dira en rentrant que nous avons assisté à un « amazing game drive » !

 

Le lendemain, nous décidons de rester au Lodge, nous avons la possibilité de faire une sortie par jour, mais cela dure 3 à 4 heures et c’est un peu long pour les enfants. Notre prochain game drive aura donc lieu le surlendemain (lors de ce second game drive nous verrons entre autres des hyènes, des chacals et une maman léopard et son petit). A la place nous allons nous promener à Sun city.

Alors Sun city, c’est le Las Vegas sud africain. Un complexe d’hôtels, de casinos, cinémas, restaurants, piscines, labyrinthes, fermes aux crocodiles… le tout dans un décors d’indiana jones/disney au beau milieu du Park National.

Un truc un peu surréaliste et archi artificiel.

Soyons clairs, depuis que nous sommes arrivés en Afrique du sud on sent bien le clivage noirs/blancs.

Mais à Sun city, lieu très touristique c’est encore plus frappant et dérangeant. En gros les noirs ont les jobs de services et les blancs dépensent leur fric.

Nous faisons un labyrinthe, un resto, le plein de paracétamol et ibuprofène (car pierre a démonté le stock avec son angine) et nous rentrons. Petite sieste et le soir au moment de donner les douches aux enfants nous apercevons par la fenêtre 2 beaux rhinocéros juste en face de notre chambre. On enfile nos chaussures et on court dehors les admirer. On voit plus loin des éléphants dont l’un s’approche de nous. Il viendra une vingtaine de minutes juste derrière la clôture, à trois mètres de nous, pour notre plus grand plaisir. Nous contemplerons ensuite tout un troupeau d’éléphants avec des bébés venus s’abreuver a la mare proche de notre lodge. Une expérience incroyable.

Puis vint le temps du trajet direction Cape town. Nous avons décidé de faire le trajet sur trois jours (1500 km en tout), et avons donc trouvé des guest house assez sympas sur le chemin pour faire étape.

La route se résume à de longues lignes droites pouvant faire trente à quarante kilomètres, jusqu’au virage ou la colline au loin, pour enchainer ensuite sur… d’autres lignes droites interminables… Les paysages sont quant à eux magnifiques, des plaines à pertes de vues avec des proéminences rocheuses à certains moments qui donnent des impressions de paysages de mid-west américains.

Nous avons pris pas mal de ce que l’on pourrait comparer à des nationales en France. En revanche pas de feux mais quelques croisements dont la règle est simple : le premier arrivé à la priorité… Et ces routes traversent quelques villes tous les 150 ou 200 kilomètres, enfin des villes… une grande rue avec quelques magasins dans le meilleur des cas, et ce sont par ailleurs les seuls endroits où l’on peut trouver des stations essences donc faut pas se louper ! A chaque sortie de ces villes il y a d’énormes townships, qui témoignent encore une fois de la pauvreté d’une grande partie de la population. Certains sont vraiment de qualité médiocre avec des habitations confectionnées avec des bouts de tôles, mais d’autres sont construites « en dur », parfaitement alignées et strictement identiques. On a rencontré ce genre de township dans des régions avec un besoin potentiel fort en main d’oeuvre – enfin c’est notre sentiment – notamment en traversant une région viticole.

Voilà, au bout du chemin nous attendait notre location Airbnb à Cape town, superbe petite maison située au pied de Table Mountain que nous avons louée pour 8 jours, mais on vous racontera plus en détail notre séjour ici dans un prochain article !

Les Roux Libres

 

37 réactions au sujet de « Afrique du sud – partie 1 – Pilanesberg park »

  1. Ca donne trop envie ! C est génial de voir Arthur et margaux avec les yeux écarquillés devant les animaux ! Le film est sublime et fait rêver . Profitez bien. Gros bisous

    1. Arthur fait très bien le papa hippo qui se moque des lions après l’attaque échouée!

  2. J adore j ai l impression d être une fourmi sur ton épaule quand tu racontes vos aventures !!! Top ! Top ! Top ! Nie !!!!

  3. On adore vous lire et vous suivre dans vos aventures ! Ça promet un an de voyages à travers vous… merciiii
    Profitez en bien !
    On vous embrasse !

  4. Votre article est passionant…serieux chapeau hauuuttt…j’ai hâte de lire la suite de vos peripeties…

    1. Merci zaza! On troc notre destination favorite pour un peu plus loin mais notre cœur reste en Grèce ❤️

  5. Génial je surkiffe vous lire et vous voir ça me fait voyager avec vous!!! Purée mon rêve moi la dingo des bêtes : être comme vous dans un lodge et pouvoir observer les animaux sauvages et puis partir en mini safari. Ça commence super bien, hâte de lire la suite!!! Bisous

  6. salut les puces
    je suis ravi de voir nos petites tetes rousses s éclater comme ça profites en bien vous aussi, quel pied de pouvoir vivre ça avec vos bibous
    j ai hate d etre en novembre pour vous retrouver en NZ
    gros bisous
    papy

  7. Top ! Trop bien le film, j’adore. La musique est bien adaptée aux images 🙂 Pierre j’espère que tu vas mieux… Vivement la suite !

  8. Bravo à vous tous, les roux libres! Ça démarre fort! Un grand merci pour la qualité du reportage, écrit ou filmé. C’est un beau cadeau pour nous.
    Enjoy
    Bises

    1. Salut Jean,
      Ya pas de quoi, si on peut faire un peu voyager nos lecteurs c’est que le pari est gagné !
      Bises à toi et Odile !

  9. Ca y est je commence à suivre vos escapades, magnifique, merci pour les longues descriptions c est un peu comme si on y était

  10. C’est trop super vraiment. A chaque photo sur facebook, chaque petit message je suis trop contente de vous lire et de vous suivre.
    C’est bizarre car je n’ai jamais vraiment eu envie de vivre un safari mais maintenant que j’ai deux grimlins à la maison je me dis qu’avec eux ce serait magique.

    au plaisir de vous lire,
    biz les copains

    1. Pour être vraiment honnête je crois que le safari se savoure mieux avec des enfants plus grands. Ils sont encore un peu petits pour rester 3h/4h en voiture dans la réserve et n’ont pas encore vraiment la notion de la magie de voir ces animaux en liberté (arthur appelle encore ça le zoo…).
      Je crois que vers 8ans, 10 ans c’est le top!

  11. Ouah mais c’est genial on va pouvoir suivre vos aventures 😉
    Gino est content de te voir Jennifer. Profitez à fond c’est magique.

    1. Merci! On profite! La bise à la famille et des gros câlins à gino et guilia! Bonnes vacances à vous 4

  12. Coucou les loulous. On a lu votre article et regardé la vidéo a l apéro avec fab. Genial!! Profitez bien des derniers jours avant la cote d ivoire. Embrassez fort youss de ma part. Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.