Afrique du sud – Partie 2 – Cape Town et ses environs

Afrique du sud – Partie 2 – Cape Town et ses environs

Après avoir traversé le pays en voiture, sur trois jours, nous voilà arrivés à Cape town. Nous avons loué un logement sur Airbnb pour une semaine, le temps de découvrir la ville et ses environs. Nous sommes dans un quartier assez chic de la ville, où nous passons régulièrement devant de grosses villas ultra sécurisées avec barbelés, clôtures électriques, ceintures, bretelles… la totale quoi. Une dame avec qui nous avons discuté nous a confirmé que c’était l’un des quartiers les plus « safe », la fille du maire habitant même dans le voisinage. Notre logement, beaucoup plus modeste que les villas du coin, se situe dans une petite résidence très sympa. Il bénéficie d’un superbe jardin/terrasse avec barbecue, deux chambres avec lits doubles, deux salles de bains, mais surtout un lave-linge ! Il était très bien équipé, si bien qu’on s’est rapidement senti chez nous, on s’est posé et on a profité.

Mais place à la découverte ! Cape town est une énorme ville entre mer et montagne avec une sorte de presqu’île, et les différents quartiers sont donc façonnés par ce relief. Ça monte, ça descend, avec des quartiers en front de mer très balnéaires, et d’autre beaucoup plus urbains comme on peut connaître à Paris.

Nous explorons donc la ville et allons nous promener au Compagny’s garden, un parc avec une flore  luxuriante, réputé pour ses écureuils, nombreux, et qui ne sont vraiment pas farouches car ils viennent jusqu’à manger dans votre main. Nous passons un agréable moment à nous ballader et à leur donner des cacahuètes, sous un beau rayon de soleil. Nous poussons ensuite la promenade jusqu’à un marché installé près de Long street, que l’on pourrait comparer aux puces de chez nous et où nous achetons quelques souvenirs (souvenirs que l’on retrouvera par la suite chez les vendeurs de l’ensemble des villes que nous traverserons…).

 

Jusqu’ici l’Afrique du sud nous avait gratifié d’un joli temps pour un hiver austral, mais l’arrivée des nuages et de la pluie nous ont obligé à trouver des activités « couvertes ». C’est ainsi que nous sommes allés visiter l’aquarium de Cape Town. Rien d’extraordinaire, mais de beaux poissons et des activités pour enfants où ils peuvent, entre autre, toucher des étoiles de mers et des anémones. Le point d’orgue de la visite est le nourrissage des raies et des tortues, avec le plongeur dans l’aquarium géant répondant aux questions du public, façon Nicolas Hulot dans les fonds marins « qqrrsschhhhh ». Au final les enfants ont adoré !

 

En sortant de là, nous avons bénéficié d’un petit rayon de soleil, qui nous a poussé jusqu’à un hangar non loin de là. C’est le Waterfront Market, un marché couvert avec des stand de bouffe du monde et autres gourmandises. On y mangera africain en terrasse. Un régal. Pierre m’avouera avoir repéré le hangar en allant à l’aquarium… Le temps s’étant maintenu, nous avons fini avec une promenade sur la plage avec chasse aux coquillages à la clé. Pour le plus grand plaisir des enfants, cette activité sera réitérée régulièrement jusqu’à la fin du séjour, mais à chaque fois sur une plage différente.

On a pu constater que les sud-africains sont très sportifs. Si le rugby est une religion et que tous les enfants ou presque le pratiquent à l’école, il y a aussi énormément de joggers. Alors si Pierre à l’œil pour repérer la bonne gastronomie, moi j’ai repéré que la plage où nous étions la veille était longée par une belle et grande promenade. J’ai donc sauté sur l’occasion d’avoir un si beau spot et me suit offert huit kilomètres de course dans un décor somptueux, aux premières lueurs du jour.

Qui dit Cape Town, dit « Table Mountain ». Massif qui culmine à un peu plus de mille mètres et qui surplombe la ville. Il était clair que nous nous devions d’aller contempler le panorama de là-haut. A peine garés, on apprend que le téléphérique qui doit nous y emmener est en maintenance pendant toute la durée de notre séjour. F**k !

On nous conseille alors une mini rando, et nous montons donc par un sentier qui nous mènera au pied du massif. Cela nous prendra quand même un peu plus de deux heures de marche, et cela nous offrira tout de même une vue imprenable sur la ville.

 

En étant si proche de l’extrémité du continent africain, nous ne pouvions pas faire l’impasse sur une excursion au cap de bonne espérance, nous profitons donc d’une belle journée ensoleillée pour nous y rendre. Sur le chemin nous nous arrêtons d’abord à Boulder’s beach, réputée pour sa colonie de pingouins, ou plutôt « gouinsgouins » comme dirait Margaux. Au début des années 80 il n’y avait que deux couples et ils sont aujourd’hui environ 2200 ! Arthur jouera au reporter photo tandis que Margaux courra partout pour les apercevoir.

Puis, direction le cap de bonne espérance. C’est depuis plus de cent ans une réserve naturelle, avec autruches et babouins sur tous les bords de routes, mais au-delà de ça le paysage est grandiose ! C’est assez symbolique d’aller là-bas, mais ça nous a fait quelque chose de nous retrouver aux confins d’un continent que nous connaissons si peu finalement. Quoi qu’il en soit, nous en avons pris une nouvelle fois pleins les yeux.

Le reste du séjour à Cape town fut assez calme et nous prendrons le temps de nous reposer avec comme activités principales des jeux de société, des barbecues, des sorties à la plage, bref, ça fait du bien à tout le monde !

Lors de notre séjour à Cape town, nous avons eu la chance de rencontrer une autre famille qui fait un tour du monde : La tribu Tinet. Nous les suivons sur facebook depuis leur départ en janvier dernier, nous nous sommes rendus compte que nous étions au même endroit au même moment, et nous nous sommes donc donné rendez-vous dans le quartier du port. Ce fut l’occasion pour nous d’échanger sur l’Afrique du sud et notamment les galères qu’ils ont connues, et dans ces moments là, comme nous a dit Sylvain « ils positivent et ils s’adaptent ».   Sylvain, Sophie, Allan et Mattéan nous auront aussi donné de précieux conseils sur les pays qu’ils ont déjà visités et dans lesquels nous ferons également escale, mais au-delà de ça nous avons passé un moment des plus agréable en leur compagnie. Nous avons déjà prévu de nous revoir, et le hasard faisant bien les choses nous serons au Québec en même temps qu’eux !

Nous entamons ensuite la remontée vers Johannesburg. Nous avons décidé de passer par la côte et de faire un peu de voiture tous les jours, ce qui induit également un changement de logement quotidien. Nous en profiterons pour couper chaque trajet journalier par des arrêts dans des endroits triés sur le volet.

Ainsi, nous passerons par Hermanus où nous ferons une sortie en bateau pour voir les baleines. Un spectacle magnifique. Un rêve pour moi, qui a tenu toutes ses promesses.

 

On ira également faire une rapide escapade au Cap des aiguilles, qui est vraiment le point le plus au sud du continent Africain, encore plus que le cap de bonne espérance. Cet endroit, encore une fois symbolique, a la particularité d’être l’endroit où se mélangent les océans Atlantique et Pacifique. Et d’ailleurs, ce n’est pas vraiment un mélange car quand on regarde au large, on aperçoit une démarcation perpendiculaire à la côte, avec d’un côté une eau bleu foncé et de l’autre une eau bleu clair. C’est assez impressionnant !

 

Le lendemain, Pierre fera un saut à l’élastique sur le Bloukrans bridge, 216 mètres, le plus haut du monde à partir d’un pont. Le plein de sensations fortes !

Nous ferons également un max d’arrêts dans différentes gests houses plus ou moins chouettes avec une spéciale dédicace pour celle de Mossel bay, la plus géniale de notre séjour, avec une vue imprenable sur la Baie, et en prime un hôte des plus sympas.

 

Et nous voilà enfin de retour à Johannesburg pour la fin de notre périple en Afrique du sud, avec à la clé une dernière journée dans un parc d’attraction pour faire plaisir aux enfants.

Le temps pour nous de faire un bilan sur ce premier pays visité.

Sentiment mitigé pour Pierre et moi, l’Afrique du sud est un pays surprenant, des paysages incroyables, des animaux mythiques à observer dans leur milieu naturel, mais aussi un clivage noirs/blancs encore trop marqué et très dérangeant à notre goût. Soyons clairs, il faudra encore quelques décennies pour que les mentalités changent vraiment, le temps que les nouvelles générations supplantent les anciennes, car pour eux la mixité est normale. Ce constat est également à nuancer car autant cela est vrai dans les grandes villes, autant dans les zones plus rurales ça n’est pas encore acquit.

 

Ce qui nous a notamment marqué :

La diversité des paysages : on passe des plaines de la savane, à celles du far west, des champs agricoles français, aux plages californiennes, et dans certaines régions côtières il y avait de grands lacs bordés de conifères, faisant penser à des paysages canadiens… on aura fait beaucoup de kilomètres en voiture, trop pour les enfants (environ 4 200 km), mais on aura vu du pays !

La multitude de petits jobs : ici y a un mec pour t’aider à te garer dans chaque rue et qui est sensé surveiller ta voiture en ton absence moyennant pourboire, un qui remplit tes sacs de courses, un qui range ton caddie, un qui fait le plein, un qui nettoie ton pare-brise… Bref, il en faut pour tout le monde et le travail est partagé

Les townships : bon, ça ne nous a pas vraiment surpris, on s’y attendait, mais c’est quand même impressionnant. Aux abords de chaque ville, même les plus petites, il y a un township dont la taille est souvent supérieure à celle de la ville. Et c’est parfois attristant de constater l’état délabré des habitations où vivent plusieurs milliers d’êtres humains…

L’insécurité : Pour notre part nous n’avons pas été confronté à quoi que ce soit. Mais on le sent ici, c’est présent. La tribu Tinet, qui eux, ont failli se faire car jacker leur camping-car, nous ont raconté qu’ils avaient vécus des situations un peu « chaudes ». Les habitations, qui sont quasiment toutes avec des barbelés ou des clôtures électriques au-dessus des murs donnent le ton et il est également déconseillé de se déplacer quand il fait nuit. La dernière anecdote à ce propos est assez éloquente,  dans notre voiture de location il y avait une poignée à tirer qui permettait d’ouvrir le coffre de l’intérieur au cas où on y serait enfermé. On se demandait ce que c’était au début mais le dessin du petit bonhomme qui saute du coffre et qui court nous a mis sur la piste…

L’Afrique du sud est donc un pays à faire, avec une histoire marquée et marquante, beaucoup de choses à voir, des gens très sympas, en tout cas ceux avec qui nous avons discuté se sont avéré adorables, mais en toute honnêteté nous ne pensons pas qu’il restera dans le top des pays que nous allons visiter.

Voilà, on se sent encore en vacances, et pas trop en tour du monde, mais l’enchaînement des pays va nous aider à remédier à tout ça. Prochaine étape Côte d’Ivoire, dépaysement en approche !

Les roux libres

 

Une petite vidéo est disponible sur notre site www.tourdumondeenrouxlibres.com

 

17 réactions au sujet de « Afrique du sud – Partie 2 – Cape Town et ses environs »

  1. La video est tres pro ! Bravo les roux libres..merci de partager tous ces merveilleux moments avec nous

  2. Mais quelle grimpeuse Margaux!!!!
    Merci pour ce bel article plein de vos expériences et de vos impressions! On voyage un peu avec vous! J’adore!
    Hâte de monter la vidéo à Cléa demain!!!
    Plein de bisous!!!

    1. Merci tata pouliche! T’as reçu nos cartes? On les a posté la première semaine mais j’ai peur qu’elles ce soient perdues…

      1. Ah je te dis ça quand on rentre de notre périple. Bon c’est juste Portugal puis Font-Romeu mais on fait ce qu’on peut

      2. Alors les commentaires de Cléa :
        « Oh tonton Pierre! Il a mis un bonnet! »
        « Margaux elle est sur dos de tata Jennifer »
        « Ah elle est belle tata Jennifer »
        « C’est Arthur qui conduit!!!!!! Il conduit bien! »
        Elle est très contente de voir vos têtes!!!
        Elle vous envoi un bisou à chacun!!!! Et un

  3. Superbe article … je me régale de vous lire !!
    Continuez à nous faire voyager avec vous.
    Au plaisir de vous lire. On vous embrasse hyper fort nos roux préférés

    1. Bisous les zamirault! Bisous à Jeanne et à Manon (oui jte dis que ça sera une fille et qu’elle s’appellera Manon!)

  4. Article et video au top!!!La musique qui accompagne geniale!!!!Vous assurez et c’est tant mieux pour nous;un grand merci pour ce que vous nous permettez de « vivre » par ecran interpose.Gros bisous a tous les 4 et bonne continuation.Zaza

    1. Merci zaza! Andrea et Costa seraient fiers de Margaux! Elle n’a pas changé et mange toujours de tout et aussi proprement
      Gros bisous

  5. Joli récit de cette belle aventure et qui donne envie de partir aussi. Bon périple, pour lire la suite des découvertes des roux libres

  6. Excellente présentation qui est complémentaire de la vidéo ! Je manque de superlatifs tellement ça donne l’eau à la bouche Profitez bien et embrassée le pirate et Margaux pour nous. Nathalie Romeo Jeremie du Portugal

    1. Bisous à vous 3. Profitez bien du Portugal mais pour les prochaines vacances va falloir vous éloigner un peu: je propose la nouvelle Calédonie à Noël, ou le Cambodge en mai

  7. C’est passionnant!
    Votre texte et vos images choisies nous font faire, à nous aussi, un voyage. On est content de voir la bonne adaptation d’Arthur et Margaux et du plaisir qu’ils prennent sur place en dépit des longs trajets.
    Gros bisous à tous les 4
    Michel et Marie-Claire

  8. Tellement fffffiouuuu ces roux !
    Le smille du début à la fin de vos articles, photos et vidéos Votre bonheur est contagieux ça fait du bien de vous voir kifferrrr aujourd’hui chez nous balade au zoo de Vincennes et hier aquarium de Paris le verdict de Mérick et Lylou est sans appel :  » les rhinocéros de tata doudou ils sont plus beaux  »
     » y a pas de baleines ici ? »
     » ils ont trop de la chousse de les voir en vrai dans la nature  »
    Continuez de nous faire rêver …

  9. Bravo les Roux libres !
    C’est très sympa de vous suivre, ça aère la tête. Après les Zoulous, on va voir ce que ça donne au pays des boubous….
    Bises et profitez bien !
    Vincent

  10. Hâte de lire la suite de vos aventures les amis, c’était un plaisir de lire cet article. Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.