Australie (+ Singapour)

Australie (+ Singapour)

Lors de la préparation de notre itinéraire, l’Australie ne faisait pas partie des destinations retenues. Mais c’était sans compter le pouvoir de persuasion de Sabrina, une des meilleures amies de la sœur de Pierre, qui nous a dit « No way ! Vous ne pouvez pas être géographiquement si proche, et ne pas y aller ! ». Et après réflexion c’est vrai que cela aurait été dommage, et comme on savait qu’il était peu probable qu’on fasse un voyage uniquement en Australie, on s’est laissé tenter et on a planifié deux semaines pour découvrir Sydney et ses alentours.

Nous avons donc loué un logement via Airbnb pour la totalité du séjour, et on est tombé sur un super petit appartement, super équipé, étant donné qu’il appartenait à une jeune femme et qu’elle nous le louait lors de ses vacances. Et dans ces cas-là, les logements sont super bien équipés étant donné que les gens y vivent. En plus de cela, elle a une petite fille de cinq ans, et il y avait donc plein de jouets à disposition et même des trottinettes ! Tous les ustensiles pour cuisiner étaient présents, des épices, des aromates, autant vous dire qu’on a beaucoup cuisiné. En plus de cela, au vu des innombrables photos accrochées dans le salon, on s’est rendu compte que cette femme était également une grande voyageuse, et c’était amusant de voir des photos prises à des endroits dans lesquels nous nous étions déjà rendus.

On arrive donc à l’aéroport, et nous nous attelons à nos missions habituelles, trouver une carte SIM, et retirer de l’argent. Là on bénéficie encore de la climatisation et on ne se rend pas encore compte de la chaleur extérieure. Devant récupérer notre voiture de location à quelques kilomètres de là, on sort donc de l’aéroport pour prendre un taxi, et là c’est l’enfer. Il fait quarante-six degrés ! C’est la journée la plus chaude que nous connaîtrons mais elle fut très éprouvante. Arthur se plaindra même que l’air lui brûle le nez ! Franchement on se croirait un four, c’est intenable. Heureusement que ça n’a pas duré !

Le lendemain, la température étant plus fraiche, mais tourne tout de même autour des trente-cinq degrés. Nous nous rendons à Bondi Beach, l’une des plages les plus réputée et prisée des habitants de Sydney. La plage est immense, il y a beaucoup de monde c’est quand même raisonnable, et l’eau un peu froide. Cela n’empêchera Arthur de prendre un malin plaisir à s’éclater dans les vagues. Bon, soyons honnêtes, on sort de la Nouvelle Calédonie, alors niveau plage et eau translucide on peut difficilement faire mieux. Un détail changeait toutefois la donne : les nombreux surfeurs et surfeuses présents dans l’eau, que nous observons glisser allègrement sur les vagues.

Après ce rafraichissement nécessaire, nous ne pouvons résister à l’envie de voir au plus vite le célèbre opéra, ce monument incontournable et reconnaissable entre tous à travers le monde. Nous y fonçons donc le lendemain en matinée ! Et on n’est pas déçu. En photo c’est beau, mais en réalité c’est majestueux. On peut d’ailleurs l’observer de différents endroits, qui selon où l’on se trouve, lui donnent d’ailleurs un aspect bien différent de la carte postale. A l’instar de la Tour Eiffel, cet édifice fait dresser les poils quand on se trouve devant. C’est bête, mais on réalise à ce moment-là qu’on est vraiment en Australie, ici, à l’autre bout du monde. C’est marrant mais c’est à ce moment que je me souviens qu’étant petite, c’était le pays que je voulais absolument visiter. Ça m’est passé par la suite mais je trouve ça cool de me dire : « ça y est ! Tu y es ! ».

Après l’avoir observé sous tous ses angles, on y entre ! Alors si la visite guidée est payante, on peut tout de même se balader dans les différents couloirs. On en profitera d’ailleurs pour réserver des places pour une comédie musicale sur le thème du capitaine crochet, qui se déroulera le jeudi suivant. La représentation ne se fera pas dans l’opéra, mais dans un des multiples auditoriums annexes, on s’en doutait, mais ce n’est pas grave, on pourra dire qu’on a vu un spectacle à l’opéra de Sydney !

A la suite de cela, nous nous promenons dans le jardin botanique, juste à côté de l’opéra. Nous ferons la balade en petit train au grand bonheur des enfants. Du jardin, on a toujours l’opéra en toile de fond, ce qui nous permet de l’admirer dans un autre cadre tout aussi joli. Après un pique-nique improvisé, il nous sera donné l’occasion de voir nos premiers ibis à cou noir, qui sont des oiseaux assez gros, que l’on trouve partout, comme des pigeons, mais surtout nos premiers cacatoès, qui sont également très présents dans la région. On a beaucoup ri, car Margaux les appellera tout le séjour les « cacaofesse » !

Nous visitons l’aquarium de Sydney mais nous sommes un peu déçus. Après la nouvelle Calédonie, on a du mal à voir tous ces animaux marins enfermés dans des boîtes. Mais c’est aussi valable pour tous les animaux. Puis nous nous promenons le long de Darling Harbour où l’on trouve une superbe aire de jeux avec des nombreux jeux d’eaux, où s’éclateront les enfants

Les jours suivants, on tente quelques balades dans les parc nationaux environnant mais on se rend vite compte que pour voir de la nature, de la faune sauvage et de grands espaces, il faut beaucoup s’éloigner de Sydney. Nous sommes d’ailleurs un peu déçus et frustrés, car n’étant pas spécialement des fans de grandes villes nous n’avons pas notre dose de grands espaces. Alors dans notre malheur, heureusement que Sydney est une ville bordée par la mère avec de multiples plages et autres marinas, qui lui donnent des airs de station balnéaire. Bref, du coup nous regrettons de ne pas avoir loué un camping-car pour nous jeter à corps perdus dans ces grands espaces, remplis d’herbes sèches et de terre rouge, que l’on a tous en tête lorsque l’on pense à ce pays. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

Nous avions un peu vendu du rêve aux enfants concernant la faune environnante, et comme Arthur est déçu de ne pas voir de kangourous, nous nous résignons à aller dans un parc animalier. On se dirige donc vers le Featherdale wildlife park. Les enfants seront ravis de pouvoir voir les animaux emblématiques d’Australie : les kangourous, koalas, dingos, et diables de Tasmanie… Il est meme possible de donner à manger aux kangourous. En effet, ils sont dans de grands enclos avec des espaces délimités pour qu’ils puissent se reposer, mais il peuvent également se promener au milieu des visiteurs. Ça fait un peu moins animaux en cage, mais bon… Encore une fois on a du mal à observer des animaux enfermés. Cela dit, les seuls kangourous que nous avions vu jusque-là, étaient…écrasés au bord des routes… Disons que là, les enfants ont pu les observer en bonne santé.

Nous savourons également d’avoir notre logement, situé en périphérie de Sydney, dans une petite copropriété sympa. Cela nous donnera l’occasion de beaucoup cuisiner, alors on fait des salades de fruits et des ratatouilles à gogo, et cela permet également de préparer de nombreux pique-nique bien garnis, que l’on déguste en plein air. En effet les parcs sont souvent, si ce n’est toujours, équipés de barbecue électrique en libre-service. Les parcs pour enfants sont également super bien conçus, avec les playgrounds comme on connait en France, souvent, des jeux d’eaux abrités et en utilisation libre, c’est-à-dire qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour activer le système de jets d’eau pour un quart d’heure, et comme on vous l’a dit, les barbecues, et les tables de pique-nique pour se poser. On envoie donc régulièrement les enfants se rafraichir dans les jeux d’eau, pendant qu’on se rafraichit avec une petite bière…

Nous explorons un peu plus les parcs nationaux avec comme première visite les Blues Mountains. Nous allons observer ces fameuses forêts d’eucalyptus sur différents points de vue. La ligne d’horizon s’étire entre le ciel et la forêt tellement les espaces sont gigantesques. Une combinaison de la chaleur ambiante et des particules libérées par  les eucalyptus donnent une teinte bleuté à l’atmosphère. C’est très beau, limite envoutant. Vous aurez donc compris d’où vient le nom du parc national. Etape incontournable du parc, nous irons admirer les « three sisters », ces trois monticules rocheux sortis de nulle part, qui se mêlent au paysage forestier et qui donnent de très belles photos. Une légende y est rattachée, et nous la raconterons aux enfants lors de la petite promenade longeant la falaise, que nous ferons par la suite.

Quelques jours plus tard, nous irons faire une belle balade en bord de mer dans le Royal national park, auquel on peut accéder en une grosse demi-heure, à partir de sydney. Nous ferons un petit bout de la Royal national track, qui est une randonnée d’environ vingt kilomètres et qui longe la côte, avec des passages en bords de plage, et d’autre en bords de falaise. Cela nous permettra d’avoir un très beau point de vue, d’un des points d’observation situé en hauteur.

Nous visiterons également le plus grand temple indou de Sydney, qui ne se trouvait pas trop loin de chez nous.L’Inde n’étant pas dans la liste de nos destinations, nous nous sommes dit que ce serait l’occasion d’avoir un petit aperçu de la culture. Mais pour être tout à fait honnête, à la base nous voulions manger indien, et nous avions lu sur certains blogs que la cantine de ce temple permettait de manger très bien et par cher. Alors si la visite fut sympa, bien qu’assez rapide, quelle ne fut pas notre déception lorsque l’on découvrit que la cantine était fermée… Tant pis, on ne gagne pas à tous les coups !

Nous passerons également une journée chez Aurore et Yoann, deux français expatriés en Australie et qui habitent à environ deux heures de Sydney. La route nous permettra de découvrir de nouveaux paysages, et cette journée chez nos hôtes nous permettra dans savoir un peu plus sur la vie en Australie pour des expatriés. Nous parlerons beaucoup voyage, car ils partaient en Nouvelle-Zélande quelques semaines après, et beaucoup cuisine, d’une part parce qu’on est français, alors quand on mange on parle de bouffe, mais également parce que Aurore et Yoann travaillent dans un des meilleurs restaurant du coin, l’équivalent d’un établissement « une étoile » en France. Yoann y est d’ailleurs le chef pâtissier !
Le feeling passera très vite et très facilement, et ce fut un très chouette moment. Encore une fois ce fut une très belle rencontre.

Enfin nous allons voir le spectacle que nous avions réservé à l’opéra. Une comédie musicale sur le thème du capitaine crochet avec de très jolis numéros de cirque et d’acrobaties et beaucoup d’humour. Les enfants apprécieront beaucoup, et même si tous les protagonistes ne parlaient qu’en anglais. Et pour tout vous dire c’est l’un des meilleurs shows pour enfant que l’on ait vu jusqu’à présent.

Pierre fera également la visite guidée de l’opéra pendant que nous ferons une balade en trottinette avec les enfants. Il prendra quelques vidéos et photos, mais malheureusement pas de l’intérieur de l’opéra, car des décors de spectacles y étaient installés, et il était interdit de les photographier pour une question de droits.

Nous finissons notre séjour en Australie avec Émile, François, Victor et Juliette, la famille déjà rencontrée en Nouvelle Calédonie, aka « les4sousl’ocean ». Ils viendront partager un repas à la maison lors de leur passage sur Sydney, ce qui nous donnera encore l’occasion de cuisiner et recevoir des potes, un peu « comme à la maison ». On était ravis de les voir à nouveau et de passer une belle soirée en leur compagnie.

Bilan de l’Australie:

Nous avons décidé de mettre les pieds en Australie, mais pas à fond, juste pour découvrir, et ce fût avec regrets. Même si Sydney est une ville superbe où il y a de quoi ne pas s’ennuyer sur deux semaines, il nous a manqué la découverte des fabuleux paysages, des grandes étendues, et de l’incroyable faune qui marquent ce beau pays.

Nous avons pu également nous poser tranquillement, et alterner repos et visites.

La bonne surprise c’est que, pour un pays qui ne nous attirait pas, cela nous a donné envie de revenir pendant deux ou trois mois en camping-car, vadrouiller au gré du vent, et découvrir ce que proposent les côtes Ouest et Est ! Ce sera pour une autre aventure 😉

Prochaine étape, et que nous attendions avec impatience : le Japon.

Mais avant cela, nous avons une escale d’une journée à Singapour. Cette escale fait l’objet d’une anecdote sur les rencontres en voyage. En effet, nous ne vous avions pas raconté, mais lors de nos deux derniers jours en Nouvelle Zélande, nous avions commencé à regarder les étapes ultérieures, et avions identifié le fait que nous devions passer une journée à Singapour. Très bien, c’était noté dans la « to do list ».

C’est ainsi que pendant que je mettais un peu de rangement dans le camping-car, Pierre alla avec les enfants dans l’aire de jeux du camping pour passer le temps. Et c’est à cet endroit, trente minutes après que nous ayons parlé de cette future étape, qu’il rencontra Franck et ses deux enfants, originaire de Singapour, qui gentiment nous proposa de nous faire découvrir cette ville/état lorsque nous y serions.

Lui et sa famille furent donc présent à notre arrivée à l’aéroport, et nous passerons ensemble une super journée, où ils nous firent découvrir les coins sympas de Singapour, sans trop courir lorsqu’on n’a qu’une journée à consacrer à la visite.

<<<<<<
té du voyage et des rencontres…Encore une fois nous nous sommes émerveillés de ce que le hasard pouvait parfois nous réserver.

5 réactions au sujet de « Australie (+ Singapour) »

  1. La je suis au boulot, je profite de mes 20 minutes de pause pour vous lire. Et votre vidéo envoi du bois!!! Merci pour le partage!!
    Cléa sera heureuse de vous entendre raconter l’Australie, ils en ont beaucoup parlé à l’école.
    Je vous embrasse!!

  2. Je vois que la cuisine s’invite partout dans vos voyages. Il faudra, avant votre retour à Nozay, que l’on se concerte pour que nous soyons à niveau concernant les épices, condiments et autres…
    Gros bisous à tous le quatre
    Marie-Claire et Michel

    1. Le bonheur a notre retour, ça sera de retrouver du fromage, du pain et des légumes! On ne mange plus de riz pendant les cinq prochaines années

  3. J’attendais avec impatience cet article sur l’Australie:vous nous envoyez encore une sacree dose de reve malgre l’absence des grands espaces mais ce sera l’occasion d’un nouveau voyage(en camping car comme vous dites…)Gros bisous a tous les 4 .

    1. En effet on a très envie d’y retourner, en camping car. Tu nous accompagne? Bises à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.