Deux mois…

Deux mois…

Aujourd’hui cela fait deux mois que nous sommes parti, et ça y est nous commençons vraiment à prendre conscience que ce ne sont pas juste des vacances, mais bien un voyage d’un an à travers le monde !

Ces deux derniers mois sont passés incroyablement vite, sûrement du fait qu’ils ont été extrêmement riches. 

Parmi toutes nos découvertes nous avons vu, entre autres, des lions chasser des hippopotames lors d’un safari, écouté le doux son des baleines nageant à quelques mètres de nous, arpenté les pistes de la brousse de Côte d’Ivoire en VTT, fait du vélo à central park, caressé des loups et croisé des ours sur le bord de la route au Québec… pour nous retrouver aujourd’hui a dormir au pied d’un volcan au Pérou.

Partir en famille n’est pas de tout repos. Il y a de gros moments de stress qui rejaillissent immédiatement sur les enfants. Les tensions ont parfois été plus fortes qu’en France. La proximité, la fatigue, la manière dont chacun réussi à gérer ses angoisses. Un cocktail souvent détonant. Nous apprenons à tempérer ces moments au fur et à mesure, mais nous le savions avant de partir, et cela fait partie du voyage.

Nous nous rendons compte aussi qu’il est très prenant d’organiser le voyage au fur et à mesure. Nous passons nos soirées à prévoir les lendemains, jours et semaines à venir. Quels logements, quelles sorties ou excursions à faire, quels transports emprunter pour faire mille deux cent bornes. Sans compter les comptes à tenir, les photos à trier, l’écriture des articles du blog qui prend du retard et le reste (laver les affaires, ranger, nettoyer…). En deux mois on n’a pas regardé un seul film le soir, bon ok, aucun film mais on s’est quand même fait la dernière saison de Game of Thrones…

L’expérience se faisant, on s’est rendu compte qu’on préférait trouver des logements sur Airbnb que de loger à l’hôtel. On aime faire nos courses dans le quartier, cuisiner, pouvoir laver notre linge et même faire la vaisselle ou le ménage. Ça nous donne l’impression d’etre un peu chez nous, dans chaque pays : des habitants du monde.

Pour les enfants l’adaptation se passe plutôt bien. Pour margaux tout est facile. Elle suit le mouvement, Dors plutôt bien, et mange sans problème, si tant est que nous respectons son rythme biologique. En gros faut pas se coucher trop tard et ne pas rater la sieste au risque de subir un cataclysme ! Pour Arthur c’est parfois plus difficile à gérer. Il faut l’intéresser. Certaines visites sont ennuyeuses pour lui, et ses copains lui manquent, du coup il nous sollicite beaucoup pour jouer. Finalement on se dit que plus les enfants sont petits et plus c’est facile de voyager 😄. Je me demande comment font les familles en TDM avec des ados!

Ceci étant il fait de nombreux progrès et apprend doucement à profiter du moment présent. Il adore également faire l’école avec son papa. Il trouve ça génial!

Pour nous, la découverte est magique. Il y a un peu d’appréhension à chaque fois qu’on foule une nouvelle terre, mais lorsque nous quittons un pays, nous partons avec le sentiment d’en avoir mieux saisie les codes, les coutumes, les expressions… de sorte que chaque pays traversé devient un peu plus familier.

A aucun moment depuis ces deux derniers mois, je n’ai regretté le moment où j’ai mis le pied dans l’avion ce 15 juillet 2017 à CDG. 

Depuis ce jour tout est intense! Les joies comme les colères, Les rires comme les pleurs. Je bouffe cette vie comme jamais. J’en prend plein les yeux, mes oreilles en ont marre des Klaxons péruviens, mes papilles se demandent où je les trimballe, mes narines découvrent des senteurs inconnue jusque là, et ma peau… ma peau sent essentiellement ma famille. L’essence même de ce voyage. 

Je me surprend à aimer de toutes petites choses comme arrêter le temps dans un taxi tout pourri parce que je sens la joue de ma fille contre la mienne, écouter mon fils nous raconter pendant des heures, en marchant main dans la main, des histoires vécues à Paris, qu’il ne nous avait d’ailleurs jamais raconté. Rire avec Pierre des mignonneries de nos enfants, et observer d’un oeil attendri la complicité qui se développe entre eux.

Rien n’est plus intense que de vivre tous ces moments. Découvrir ensemble, s’émerveiller ensemble, se rebooster ensemble, voyager ensemble…

C’est incontestablement l’aventure de notre vie !

Si une famille projetant de faire un tour du monde doute, comme j’ai pu douter, et nous lit, je lui dirait : Foncez ! Vous en chierez certainement mais vous adorerez ça!

Il nous reste encore dix mois, ça va passer vite, alors on se dépêche d’en profiter !

20 réactions au sujet de « Deux mois… »

  1. Merci pour ce très beau texte ! C’est juste magnifique…
    Si tu veux te reconvertir surtout fonce vers l’écriture tu as un réel don !
    Merci aussi de nous faire partager ce beau voyage et de prendre le temps de le partager : on rêve et on voyage avec vous c’est juste topissime !
    Continuez à profiter.
    On vous embrasse.
    So et Seb

  2. Merci de nous faire partager ces moments si intenses de votre vie avec vos réflexions bien intéressantes et aussi très émouvantes. Vous avez déjà lu suffisamment de pages du livre de l’aventure de votre vie pour savoir que ce sera un bon livre.

    1. Merci à vous! Arthur apprend à profiter du moment présent en partie grâce a l’histoire du petit indien

  3. Coucou,
    Alors « la famille projetant de faire un tour du monde qui doute », c’est nous 😉
    Mais je lis vos récits avec tant d’émotion que la petite graine TDM commence à germer… et que nos ailes commencent à pousser !
    Bravo pour votre blog qui nous fait rêver.
    Véronique

    1. Le plus dur c’est de prendre la décision. Après tout roule! Merci à vous de nous lire. N’hésitez pas à nous demander si vous avez besoin d’engrais pour votre projet
      Jennifer

  4. C’est vraiment chouette de te lire Jennyfer, et de recevoir vos signes, photos, vidéos, …. Merci et… continuez de partager ! D’autant plus en ces jours de grisaille (et de froidure) humides, durant lesquels j’ai envie de photographier tous les petits coins de ciel bleu que je croise ! Alors très belles routes à vous, encore et encore, dans l’hémisphère Sud ! Bizzzz à vous quatre. Claire

  5. Purée les amis on savait qu’il en fallait pour faire le TDM avec 2 ptis… mais manifestement vous profitez bien et vous trouvez vos marques. C’est Tjs un plaisir de vous lire et de voyager à travers vos yeux. Je confirme ce que beaucoup ont déjà dit il y a de la reconversion possible vers l’écriture a n’en pas douter.
    Continuez de nous faire rêver et portez vous bien bises

    1. Merci Oliv. Faites nous signe quand vous aurez une date de calée on se fera un petit WhatsApp. Bisous

  6. COMME ELLE EST BELLE VOTRE PHOTO.
    QUATRE REGARDS ATTENTIFS ET EN PAIX TOURNES VERS UN HORIZON QUE VOUS SEULS CONNAISSEZ.

    1. Comme c’est agréable de lire d’autres familles qui vivent exactement la même chose! Ça nous rebooste à chaque fois. On espère pouvoir parler du perou avec vous autour d’un bon verre en Australie. La bise à vous 3

  7. Cette notion d’instant présent, comme on a tendance à l’oublier dans notre vie à 100 à l’heure! Cette vie où nous faisons plus de choses parce qu’elles sont dictées par la nécessité et les automatismes que parce que nous en avons l’envie ou le besoin. On en oublie tout simplement de vivre les instants!
    Merci pour cet état d’esprit que vous nous partagez.
    De gros bisous à vous 4!!

    1. Je revis de prendre plus de temps pour les enfants. De ne pas courir le matin, le soir… et encore Arthur me dit souvent « pourquoi t’es trop pressée maman? » La phrase qui me fait ralentir direct et lui donner raison à chaque fois! Heureusement que les enfants sont là pour nous rappeler le vrai sens de la vie! Bisous aux nièces d’amour

  8. C’est vrai que la photo elle est géante !

    Merci de partager cette belle expérience, et de nous donner tant de la richesse et de la profondeur humaine de ce que vous vivez.

    Belle continuation à vous…

    1. Salut Sidoine,

      Mais je t’en prie c’est un plaisir ! C’est tellement intense comme expérience, ça va au delà de ce que je pensais lorsqu’on en discutait au bureau. Et l’aventure ne fait que commencer…

      Bonne continuation à toi aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.