Pérou – Cuzco, Machu Picchu, lac Titicaca

Pérou – Cuzco, Machu Picchu, lac Titicaca

Après plus de 10h de bus entre quatre et cinq mille mètres d’altitude, durant lesquelles les enfants auront été impeccables, nous voilà arrivés à Cuzco, la capitale inca.
La ville est très très très touristique, mais malgré cela nous la trouvons plus jolie qu’Arequipa. La météo annonce de la pluie tous les jours et nous attraperons en fait de méga coups de soleil…

A Cuzco nous avons fait peu de visites, nous avons surtout déambulé dans les rues, arpenté de nombreux marché, fait un tour chez les coiffeur (pour les garçons), et trouvé des magasins pour racheter des pantalons à margaux. Le marché de Cuzco aura été notre cantine : jus de fruits frais, et menu défiant toute concurrence, à 1,50€ pour nous nourrir tous les quatre, on n’a pas trouvé mieux ! Bref nous avons fait une pause sur le tourisme pour prendre un peu le temps.
Nous avons également passé une superbe journée de balade avec la famille Mejean que nous avions rencontré dans un parc à lima, et qui nous inviteront à dîner pour le plus grand bonheur des enfants qui joueront ensemble toute la soirée. Nous avons également rencontré Arnaud, Anne, Solveig et Liévine, une famille en tour du monde depuis deux ans, qui ont eu la merveilleuse et folle idée de prolonger leur voyage d’un an ! On a beaucoup discuté avec eux des pays qu’ils avaient déjà traversés, et ce, autour d’une bonne bière dans un pub irlandais, découvert sur la place centrale de la ville.

Encore une fois merci à toutes ces familles pour les précieux échanges, infos et surtout agréables moments passés ensemble !

Direction ensuite la vallée sacrée et le Machu Picchu. On embarque donc pour le reste de notre séjour organisé : bus privé et guides privés francophones. Nous faisons une halte à Pissac et sur le site d’Ollantaytambo. Magnifique ! On commence à se plonger dans le monde des incas, leurs croyances, leur histoire, leur travail, leurs coutumes, et l’invasion espagnole. On apprécie vraiment d’avoir un guide pour ce genre de visite et pouvoir ainsi profiter de toutes les histoires autour de ces lieux.

Ensuite nous filons vers Agua Calientes qui est la ville, point de départ, pour le Machu Picchu. Nous prenons le fameux train qui nous emmène dans cette petite bourgade nichée dans les montagnes, et en quarante kilomètres nous changeons littéralement de décor. On passe des paysages de montagne très secs avec peu de végétation, à la jungle. Car en effet, à partir de cet endroit, on peut considérer que c’est le début de l’Amazonie. C’est donc très humide et avec une végétation luxuriante. Le trajet est splendide. Le train est équipé d’un toit partiellement vitré qui nous permet d’admirer les massifs. On en profite car c’est grandiose. Nos esprits s’évadent et se retrouvent au temps des incas. Comment faisaient-ils pour traverser cet incroyable paysage, y construire des chemins pavés reliant des cités à des centaines de kilomètres de là ? Comment ont-ils fait pour construire Machu Picchu et comment cette citée mythique a-t-elle été oubliée pendant plus de trois cents ans ? Reste-t-il d’autres merveilles à découvrir ? Beaucoup de questions auxquelles nous auront réponse le lendemain avec notre guide. (On ne vous dévoile pas tout sinon vous n’irez jamais ! 😉)
Nous passons la nuit dans une superbe cabane en bois équipées de grandes baies vitrées qui nous permettent d’apprécier au coucher et au lever le magnifie paysage qui nous entoure. Spectacle garanti. Et enfin, voici venu un des moments les plus attendus de notre voyage, la visite de la fameuse citadelle !
Arrivés sur le site, on savoure. C’est une sensation étrange. Certes il y a beaucoup de touristes, c’est presque impossible de faire une photo sans un poncho fluo en arrière-plan, mais le lieu est quand même mystique, puissant. Les dieux incas semblent vouloir protéger leurs secrets car le site est très couvert par les nuages, et parfois nous ne voyons plus rien à dix mètres devant nous. On pourrait le déplorer, mais cela donne une atmosphère spéciale au lieu.

Le Machu Picchu en soit, c’est un des sites incas les mieux conservé car les espagnols ne l’ont pas trouvé quand ils ont envahi l’Amérique du sud, et ils ne l’ont donc ni détruit ni pillé. Malheureusement on connaît mal son histoire. On sait qu’ils ont mis environ une centaine d’année pour construire le site, et que les familles y ayant vécu n’ont pu en profiter que cinq à six années. En effet, apprenant l’arrivée des espagnols dans la vallée sacrée, soit à quelques kilomètres de là, ils ont pris peur et ils auraient abandonné les lieux pour se réfugier plus loin en Amazonie. Le départ fut vraisemblablement précipité car ils abandonnèrent l’intégralité de ce qu’ils possédaient sur place, n’emmenant que les vivres. On sait aujourd’hui que cette fuite n’était pas nécessaire car les espagnols sont passés dans la vallée sans se douter de ce qu’il y avait mille mètre plus haut…

Alors, c’est un américain qu’il l’a découvert, officiellement, en 1911, mais en vrai, cocorico, c’est un français qui serait le premier à l’avoir découvert. Il serait revenu à Cuzco pour faire part de sa découverte, mais on lui aurait répondu que des vieilles pierres incas, il y en avait partout au Pérou. Rappelons que les péruviens eux même n’avaient pas connaissance d’un tel site, que la culture inca se transmettait surtout à l’oral et qu’elle a donc disparue avec la fin de l’empire, et que les archives incas, car il y en avait quand même, ont été brulées par les espagnols. C’est pourquoi aujourd’hui encore il n’y a que des théories sur la fonction du site et sur son histoire. Bref, n’étant complètement idiot le français, il fit une carte succincte du site, et c’est grâce à cela qu’on sait qu’il fut le premier à contempler cette merveille.

Nous voyons sur le site les maisons des notables et celles du peuple, les temples, la place centrale, le système d’irrigation pour apporter de l’eau, la carrière où les incas trouvent leur matière première pour leur construction, la manière si particulière qu’ils ont de tailler les blocs de pierre, les cultures en terrasse… Le tout, dans un décor bien nuageux puis sous une bonne pluie bien intense. Nous essayerons de monter vers la porte du soleil pour prendre la photo classique mais ni les nuages, ni la pluie, ni les enfants ne sont d’accord. Nous aurons donc une photo moins haute de nous quatre au Machu Picchu. On redescend trempés, enfin surtout les enfants dont les vestes de pluie s’avèrent ne pas être imperméables passé une certaine dose de pluie. Heureusement margaux nous permet de couper la file d’attente pour le bus qui nous redescend, une file d’attente qu’on pouvait estimer à vue de nez à deux heures. Merci les enfants pour le coup !

Nous rentrons à Cuzco. Puis nous irons vers Puno et le lac Titicaca pour notre dernière étape au Pérou.

À la gare de bus nous retrouvons la famille Méjean qui se dirige également vers. Ce n’était pas prévu, encore une fois, mais de ce fait, le trajet passera plus rapidement que prévu. Nous déciderons donc de diner ensemble le soir et faire l’excursion sur le lac en leur compagnie le lendemain. Sur le lac nous faisons l’île Uros, construite à l’aide d’une paille/roseau. Bon on savait que c’était Disneyland, tout est très touristique, surjoué, et orchestré. On n’est d’ailleurs pas convaincus que les gens vivent vraiment sur ces îles. Au-delà de ça ils sont honnêtes et nous disent clairement que c’est grâce aux touristes qu’ils peuvent envoyer leurs enfants à l’école en ville. Mais bon, on a vu ! Puis on se dirigera sur l’île de Taquile qui est très jolie, on aperçois au loin la cordillère des Andes enneigée, encore une fois magnifique. On fait une balade pour admirer le beau point de vue du point culminant de l’île. On (ne) mangera (pas) une truite dégueulasse, et hormis le guide un peu trop pressant, la visite est sympa. Enfin heureusement qu’on était avec nos acolytes voyageurs, sinon cela aurait pu être moins sympa.
Nous rentrerons enfin sur Puno faire un dernier resto et admirer le défiler costumé organisé dans les rues de la ville. Une fête de dingue avec fanfares dans tous les sens, et un défilé qui aura commencé dans l’après-midi et qui se sera terminé tard dans la nuit. Nous devions passer une journée de plus à Puno, mais la ville ne nous a pas emballer. Nous écourterons notre séjour pour nous diriger sur la rive bolivienne du Lac.

Fin du Pérou, direction la bolivie et la ville de Copacabana ! Attention, rien à voir avec le Brésil…

 

Bilan de ce pays :

On a aimé :
– Les paysages de dingues ! Les montagnes, les volcans, l’altiplano et ses grandes plaines a plus de quatre mille mètres… vraiment le Pérou est un pays magnifique.
– Les péruviens ! Adorables.
– Le Machu Picchu et son périple pour y aller
– La nourriture, car en règle générale on a bien mangé

Ce qu’on a moins aimé :

– C’est ultra touristique ! Mais il est difficile de faire autrement que de passer par un truc organisé pour visiter les sites majeurs.
– Il n’y a pas beaucoup de choses pour les petits enfants, à part caresser les lamas on n’a pas trouvé beaucoup de parcs ou d’espaces de jeux.
– Les voitures ! Pour traverser une route, le Pérou c’est l’enfer, et comme dans beaucoup de pays ils ont un petit faible pour le klaxon. Qu’est-ce que c’est bruyant !

Il faudrait plus de temps pour apprécier encore pleinement le pays, mais en un peu moins d’un mois, nous avons déjà eu un bon aperçu de la vie là-bas. En tout cas, allez-y, foncez, c’est vraiment canon. Et même quand on ne parle pas espagnol ce n’est pas un frein !

8 réactions au sujet de « Pérou – Cuzco, Machu Picchu, lac Titicaca »

  1. Tip top ! Bravo les roux libres, continuez comme ça, ça donne envie et ça fait voyager même qu’en on est dans son canapé ! Bises
    Vincent

  2. Bien intéressante histoire du Machu Picchu et belles photos inhabituelles .
    Vous mangez du cochon d’inde, des fleurs (lesquelles?) et le Lama vous avez goûté?

  3. Si vous visitez les sites de la civilisation Moche. N’emmenez pas les enfants !
    Merci pour vos textes et vos photos.
    Je vous envie !

    1. Nous n’y sommes pas allés mais j’aimerai bien savoir pourquoi il ne faut pas y emmener les enfants! Merci pour ces encouragements, parfois nous n’avons plus trop envie d’écrire, mais les retours positifs que vous nous transmettez nous reboostent!

  4. Suite à votre commentaire au dernier commentaire je voulais vous dire combien nous attendons vos blogs et quel plaisir nous avons à les lire parce qu’ils sont intéressants et bien écrits et que les photos choisies ou vidéos incluses illustrent magnifiquement votre voyage. Le style d’écriture est limpide, précis et empreint d’une douce décontraction qui en fait le charme. Ces blogs nous les attendons et nous les lisons plusieurs fois comme les vidéos incluses. C’est le lien avec tout ce qui a précédé sur Facebook. C’est l’histoire. Votre histoire écrite par vous et qui nous aide tellement pendant cette longue absence. Vous devez passer beaucoup de temps a faire tout cela mais le résultat est remarquable. Nous avons regardé d’autres blogs depuis que nous sommes sur Facebook. Rien ne ressemble au vôtre pour les raisons que je vous ai données. Continuez mes enfants, c’est très important.

  5. Merci les Rouxlibres. Cela m’a donné envi de relire tintin « Le temple du soleil ». Super vos récits et vos photos/vidéos. Et Puis, le lac titicaca, cela me rappelle une fugue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.